Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Force Animal Intervention

  • : Force Animal Intervention
  • Force Animal Intervention
  • : But : Force Animal Intervention (F.A.I.) Cyberactions pour la défense des animaux de façon rigoureuse. Pressions sur les autorités gouvernementales de tous les pays, ambassades, législateur, instances juridictionnelles, administrations, les préfectures, mairies et politiques de toutes convictions politiques ou religieuses. Ces pressions consistent principalement à l'envoi de mails en grand nombre.
  • Contact

Profil

  • Ludovic Freppaz
  • Responsable de l'organisation : Force Animal Intervention (F.A.I.) et Cyber@ction - But : stratégie de cyberactions pour la défense des animaux de façon systématique et rigoureuse.
  • Responsable de l'organisation : Force Animal Intervention (F.A.I.) et Cyber@ction - But : stratégie de cyberactions pour la défense des animaux de façon systématique et rigoureuse.

Siège social

Ludovic Freppaz

Force animal intervention

Résidence La Garenne

31, place de l'Hotel de Ville

76300 Sotteville les Rouen

Tél : 0897.76.10.22

Recherche

Citations :

«On peut juger de la grandeur d'une nation par la façon dont les animaux y sont traités.»

[ Gandhi ]

Archives

2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 13:28
Cette page sur Facebook a pour but de lutter contre le Collectif anti-phoque appelé : Collectif contre la prolifération des phoques
Description :
Anti "Collectif contre la prolifération des phoques" avide de massacres animaliers en tout genre, qui non seulement assassine sans état d’âme tout ce qui se trouve devant son fusil, mais veut maintenant s’attaquer aux phoques de la baie d’Authie, qui sont protégés et assurent un joyeux divertissement aux touristes.
Action Facebook :
Les créateurs de ce collectif puant :
anti-phoque.JPG
Selon la Voix du Nord :

 – Que trouvera-t-on sur ce site Internet ?

« C’est une boîte à outils qui nous permettra de mettre en scène toutes les informations qu’on a –juridiques, scientifiques et issues du monde de la pêche– et qu’on recevra. Toutes les personnes qui exercent des activités anthropiques sont invitées à s’exprimer sur le site, à signaler, par exemple, qu’un phoque a détruit un filet de pêcheur. Mais ce ne sera pas une boîte de pandore, il y aura des filtres. Enfin, ce site est une interface pour que les gens adhèrent à notre comité. C’est un investissement pour le comité, cela nous a coûté 350 euros. »
(NB : leur site existe mais il est vide, pas d'article, rien, quedalle, nuls en informatique ces bouzeux. Pour info, allez voir le "truc" pourri qu'ils ont payé 350 euros : http://collectifregulphoque.fr/ )

– Où en est votre comité ?

« Nous avons 5 000 demandes d’adhésions en attente. Nous préparons une carte d’adhérent, qu’on met également en ligne sur le site Internet. On ne pensait jamais en arriver à un tel point, qu’on fédérerait autant de monde. J’ai des appels de Seine-Maritime, de Bretagne. Nous avons été rejoints par les chasseurs, les pêcheurs de loisirs, des plaisanciers, des kitesurfeurs et mêmes des personnes qui pratiquent des activités de nature comme le longe-côte. »

 – Lors de la dernière réunion publique au Crotoy, vous regrettiez l’absence des « écolos » pour étoffer le débat. Vous pensez qu’ils seront présents ce samedi ?

« On verra. »

– Quelles sont les prochaines étapes pour le comité ?

« Il faudrait mettre toutes les parties prenantes autour d’une table : les professionnels du tourisme, les scientifiques et nous, pour parler des phoques, faire cesser ce conservatisme autour de l’espèce. Je ne désespère par d’avoir une étude comparative sur l’impact des phoques, avant et après et qu’on parle de biodiversité. On a le projet d’embarquer une caméra dans les filets d’un bateau de pêche pour observer le comportement des phoques. On est obligé d’arriver à un accord car ça ne sera pas tenable pour les pêcheurs. »
Les dates clé

- Mai 2013. Création du Comité contre la prolifération des phoques.

- Juillet. Première réunion publique à Camiers.

- Septembre. Rencontre avec la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) à Boulogne. « Il nous a été clairement dit, précise Fabrice Gosselin, que si quelqu’un tuait ou blessait un phoque, il risquait 15 000 euros d’amende et un an de prison. »

- Novembre. La commission phoque du Parc marin se réunit.

- Décembre. Réunion publique à Boulogne.
-------------------------------------------------------------------
voix-du-nord.JPG
Leurs statuts

Notre association : Collectif contre la prolifération des phoques

Objet

Regrouper les comités régionaux des pêches et des élevages marins, le comité nord de la fédération des pêcheurs en mer, le comité du Pas-de-Calais fédération des pêcheurs en mer, le comité régional des pêcheurs de loisir en mer Nord-Pas-de-Calais, l’association de défense des pêcheurs à pied de la Côte d’Opale, des hommes et des femmes souhaitant promouvoir et peser sur la politique de la loi sur la biodiversité marine dans le cadre du développement durable, en menant une réflexion sur l’impact de la prédation des phoques, en défendant les intérêts et les valeurs de la population maritime, notamment de la pêche professionnelle et de loisir et des activités nautique de la Manche et de la mer du Nord.

Statuts

Article 1

Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, un collectif régi par la loi du 1 er juillet 1901 ayant pout titre : Collectif contre la prolifération des phoques. Il pourra être désigné en abrégé sous le sigle CDPP en Manche Mer Du Nord.

Article 2

Ce collectif a pour objet de regrouper les comités régionaux des pêches et des élevages marins, le comite du Pas de Calais de la fédération des pêcheurs en mer ,le comité nord de la fédération des pêcheurs en mer ,le comité régional des pêcheurs de loisir en mer Nord Pas De Calais ,de l’association de défense des pêcheurs à pied de la côte d’opale , des hommes et des femmes souhaitant promouvoir et peser sur la politique de la loi sur la biodiversité marine dans le cadre du développement durable , en menant une réflexion sur l’impact de la prédation des phoques , en défendant les intérêts et les valeurs de la population maritime , notamment de la pêche professionnelle et de loisir et des activités nautique de la Manche et de la mer du Nord.

Article 3 : Siège social

A définir.

Ce siège pourra être transféré sur simple décision du conseil d’administration.
Article 4 : Durée

La durée du collectif est illimitée.

Article 5

L’association se compose de :

a) Membres d’honneur : les personnes qui ont rendu des services signalés à l’association et désignés comme tels par le conseil d’administration.

b) Membres bienfaiteurs : Les personnes versant une cotisation annuelle au moins égale à deux fois la cotisation normale.

c) Membres actifs : Les personnes versant une cotisation annuelle fixée par le conseil d’administration.

Article 6 : Admission

Pour faire partie du collectif, il faut être agrée par le conseil d’administration qui statue sur les demandes d’admissions présentées.
Article 7 : Cotisations

Le montant des cotisations est fixé chaque année par le conseil d’administration.

Article 8 : Radiation

La qualité de membre se perd :

a) Par démission

b) Par radiation pour non paiement de la cotisation

c) Par décision du conseil d’administration pour motif grave, l’intéressé ayant été invité au préalable à se présenter devant le conseil d’administration pour fournir des explications.

Article 9 : Ressources

Les ressources du collectif proviennent des cotisations, des subventions qui pourraient lui être accordées, des manifestations qu’elle organise ainsi que toutes autres ressources autorisées par les textes législatifs et règlementaires.

Article 10 : Conseil d’administration

Le collectif est administré par un conseil élu pour 5 ans composé de représentants des comités régionaux des pêches et des élevages marins ,du comité départemental du Pas de Calais du comité régional Nord de la fédération Française des pêcheurs en mer , du comité régional des pêcheurs de loisir en mer 62/59 , de l’association de défense des pêcheurs à pied de la côte d’opale ,de 6 membres au moins et de 15 membres au plus . Les membres du conseil d’administration ne peuvent être que des membres de droit du collectif.

Le conseil d’administration choisit parmi ses membres, au scrutin secret, un bureau composé d’un président, d’un vice président, d’un secrétaire, d’un secrétaire adjoint , d’un trésorier , d’un trésorier adjoint. En cas de vacance, le conseil d’administration pourvoit provisoirement au remplacement de ses membres. Il est procédé au remplacement définitif par la prochaine assemblée générale.

Le bureau chargé de l’exécution des orientations votées par le conseil d’administration .Il rend compte de son travail au conseil d’administration.

Article 11 : Réunion du conseil d’administration

Le conseil d’administration se réunit une fois tous les 6 mois, sur convocation du président ou sur demande expresse du tiers de ses membres.

Les décisions prises à la majorité des voix, en cas de partage, la voix du président est prépondérante.
Article 12 : Assemblée générale ordinaire

Elle comprend tous les membres du collectif. Elle réunit une fois par an. Quinze jours au moins avant la date fixée, les membres sont convoqués par le président .L’ordre du jour est indiqué sur les convocations. Le président expose la situation morale du collectif .Le secrétaire rend compte de l’avancée des dossiers, le trésorier rend compte de sa gestion et soumet les comptes annuels à l’approbation de l’assemblée.

Ne devront être traitées que les questions à l’ordre du jour.

Les décisions sont prises à la majorité des membres présents.
Article 13 : Dissolution

En cas de dissolution prononcée par les deux tiers au moins des membres présents à l’assemblée générale, un ou plusieurs liquidateurs sont nommés par celle-ci et l’actif est attribué, conformément à la loi, à une ou plusieurs associations poursuivant des buts similaires ou à une fondation reconnus d’utilité publique.

La dissolution fera l’objet d’une déclaration à la préfecture concernée.
 

Le président : Fabrice GOSSELIN 

Le vice président : Pierre-Georges DACHICOURT

(Nota : ces incapables ne sont même pas fichus de mettre un siège social)

--------------------

Adresse : 180, chemin du Baillarquet, 62780 Cucq

pas d'e-mail (on attend qu'ils en aient un ou alors on va le trouver sur le net)
*******************
Donc ACTION ! Ce site doit être la cible : http://collectifregulphoque.fr/ . Allez dans http://collectifregulphoque.fr/contact/ et laissez des messages en pagaille pour les faire tourner en bourrique ces bouzeux)


1-collectif-anti-phoque.jpg
dominique-viard.JPG
fabrice-gosselin.JPG
gosselinCapture.JPG
guy-raevel.JPG
jean-marie-wacogne.JPG
1-1anti-phoque.JPG
MDR : Bébé, pêcheur du Crotoy prend la parole lors de la réunion du collectif anti-phoques au Crotoy, le 5 octobre 2013.
Nous vous tiendrons au courant de la suite de la survie de ce collectif stupide !
***
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ludovic Freppaz
commenter cet article

commentaires