Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Force Animal Intervention

  • : Force Animal Intervention
  • Force Animal Intervention
  • : But : Force Animal Intervention (F.A.I.) Cyberactions pour la défense des animaux de façon rigoureuse. Pressions sur les autorités gouvernementales de tous les pays, ambassades, législateur, instances juridictionnelles, administrations, les préfectures, mairies et politiques de toutes convictions politiques ou religieuses. Ces pressions consistent principalement à l'envoi de mails en grand nombre.
  • Contact

Profil

  • Ludovic Freppaz
  • Responsable de l'organisation : Force Animal Intervention (F.A.I.) et Cyber@ction - But : stratégie de cyberactions pour la défense des animaux de façon systématique et rigoureuse.
  • Responsable de l'organisation : Force Animal Intervention (F.A.I.) et Cyber@ction - But : stratégie de cyberactions pour la défense des animaux de façon systématique et rigoureuse.

Siège social

Ludovic Freppaz

Force animal intervention

Résidence La Garenne

31, place de l'Hotel de Ville

76300 Sotteville les Rouen

Tél : 0897.76.10.22

Recherche

Citations :

«On peut juger de la grandeur d'une nation par la façon dont les animaux y sont traités.»

[ Gandhi ]

Archives

1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 10:33

CyberAction : deux lettres aux ministres
pour faire interdire la ferme-usine de 1000 vaches

veau.jpgL'association Novissen propose une action auprès des Ministres de l'Agriculture et de l'Ecologie du nouveau gouvernement Ayrault. Elle est nommée "Action une lettre pour une vache : interdisons la ferme-usine des 1000 vaches".

Objectifs :

    - Envoyer des lettres en grand nombre aux ministères concernés pour réaffirmer notre détermination.
    - Mobiliser tous les membres de Novissen et des associations qui soutiennent dans une action commune.
    - Amplifier l’impact auprès des autorités après la manifestation du 23 juin par une action concrète.
    - Demander clairement l’interdiction définitive de ce projet insensé.

Novissen (http://www.novissen.com/Pages/default.aspx) propose à tous ses adhérents et à toute personne sympathisante d’écrire deux lettres, une au Ministre de l’Agriculture, Monsieur Stéphane Le Foll, et l’autre à la Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, Madame Delphine Batho.

Ces deux lettres seront, si possible, envoyées le même jour pour créer un effet de masse : Novissen propose la date du lundi 2 juillet, car il ne faut pas tarder et battre le fer maintenant. Si chacun respecte cette date, ce sont des centaines de lettres qui arriveront sur le bureau des ministres, avec l’espoir de faire pencher la balance !

Chacun est bien sûr libre d’écrire une lettre totalement personnelle, en fonction de sa sensibilité, en développant tel ou tel argument, mais nous allons tous demander à nos ministres, en termes courtois mais fermes, d’intervenir auprès du préfet de la Somme pour interdire définitivement ce projet Ramery à Drucat-Le Plessiel et Buigny-St Maclou.

Les lettres seront de préférence manuscrites mais vous pouvez aussi les envoyer par mail aux adresses plus bas.

Vous pouvez trouver :


Vous pouvez également les trouver ci-dessous :

Adresses et email des ministères :

Monsieur Stéphane Le Foll
Ministère de l'Agriculture et de la Pêche
78, rue de Varenne
75349 Paris 07 SP

********************************

Madame Delphine Batho
Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable, et de l'Aménagement du territoire
246, bd Saint-Germain
75707 Paris
Manifestation du 23 juin

********************************

Vous pouvez également les envoyer par mail :

Delphine Batho
Députée des Deux-Sèvres
dbatho@assemblee-nationale.fr

Stéphane Le Foll
slefoll@assemblee-nationale.fr
cab-presse.agripeche@agriculture.gouv.fr

---------------------

Lettre 1 :

Madame la Ministre, Monsieur le Ministre,

J'ai l'honneur d'attirer votre attention sur le projet de ferme-usine de 1000 vaches et 750 veaux et génisses, déposé sur les communes picardes de Drucat et Buigny-Saint-Maclou.

Les dimensions démesurées de ce projet constituent une première en élevage laitier.

Je m'oppose fermement à un tel modèle agricole qui ne fait aucune place au bien-être des animaux. Vaches et veaux seront confinés à vie dans des hangars, sans accès au pâturage. Cet enfermement cause aux bovins de nombreux problèmes de santé (boiteries, infections, etc.).

Les risques sont multiples pour cette usine à lait gigantesque qui ne bénéficiera ni aux animaux, ni aux humains, ni à l'environnement.

Aussi, je vous prie d'intervenir auprès du préfet de la Somme pour lui demander de ne pas délivrer d'autorisation pour cet élevage.

Je vous remercie de toute l'attention que vous porterez à ce courrier et vous prie d'agréer, Madame la Ministre, Monsieur le Ministre, l'expression de ma haute considération.

----------------------

Lettre 2 :

Monsieur/ Madame le Ministre,


J’ai l’honneur de vous écrire en tant que membre/sympathisant(e) de l’association Novissen qui a aujourd’hui 1700 adhérents, et se bat depuis bientôt 9 mois contre le projet industriel de M.Ramery d’une ferme-usine à lait de 1000 vaches et 750 veaux sur les communes rurales de Drucat-Le Plessiel et Buigny-St Maclou.


Ce projet hors normes fait l’objet d’un rejet massif de la population locale, et la justesse de nos arguments et de notre action trouve maintenant un large écho au niveau national, sinon international, avec une pétition en ligne qui a recueilli en un mois près de 22000 signatures, et le soutien de personnalités comme Yann Arthus-Bertrand et José Bové.


Cette ferme-usine serait la plus grande de France. Elle prévoit l’installation d’un méthaniseur industriel de grande capacité, subventionné par des fonds publics, à seulement 500m des habitations, et le confinement en bâtiment de près de 2000 bêtes dans un espace réduit, au mépris des réglementations concernant la protection de la condition animale.


Pour la population locale, les risques sont énormes : santé, sécurité, environnement, emploi…Le dossier présenté en Préfecture comporte de nombreuses failles et anomalies dénoncées par les spécialistes de l’environnement , et c’est le modèle agricole de demain qui est en jeu. Nous ne voulons pas de ce projet Ramery parce qu’il engage notre pays dans un modèle de production laitière industriel très inquiétant: disparition des petites et moyennes exploitations, risques d’épidémie élevés, pollution environnementale, souffrance animale, qualité très médiocre des produits…


C’est pourquoi je vous demande, Madame/ Monsieur le Ministre, d’intervenir auprès de Monsieur Delpuech, Préfet de la Région Picardie,pour que ce projet soit définitivement interdit, ne correspondant pas du tout à une agriculture respectueuse du développement durable, et méprisant l’intérêt général au seul profit d’un industriel à l’ambition démesurée.


Veuillez agréer, Madame/ Monsieur le Ministre, l’expression de mes sentiments à la fois confiants et déterminés.
                                                                                                               
(signature)


-------------------

 

http://www.l214.com/projet-elevage-mille-vaches-somme#video

 

 

--------------
Manifestation du 23 juin

L214 a appelé à manifester aux côtés de NOVISSEN le 18 février à Abbeville puis le 23 juin à Amiens.
--------------
Le préfet de la Somme a reçu une délégation de l'association Novissen. Il ne s'est pas prononcé mais a annoncé qu'il "prendrait la bonne décision".

--------------
Continuons de signer et de faire signer la pétition en ligne.

Signer la pétition : 25,473 signatures le 1er Juillet 2012 à 9:48. Atteignons 40,000
http://www.avaaz.org/fr/petition/Interdire_la_creation_de_la_plus_grande_fermeusine_de_France//?tta

Merci de votre mobilisation !


----------------------
Déclaration sur www.novissen.com

Pourquoi c'est important

lait-vache.jpgNous habitons un village de la Somme, à 4 km d’Abbeville, et nous sommes effrayés.

Un entrepreneur de BTP du Nord, M. Ramery, envisage d’implanter une étable de 1000 vaches laitières et 750 veaux, et un méthaniseur sur les communes de Drucat-le-Plessiel et de Buigny-Saint- Maclou. Un projet hors normes, jamais vu en France !

Que de risques pour la santé ! Même si, cyniquement, les rejets du méthaniseur sont déclarés «acceptables en termes toxiques et cancérigènes », il y aura dans cette concentration animale, épidémies, abattages en masse, mutation incontrôlable de virus, utilisation d’antibiotiques augmentant l’ « antibio-résistance ». Ces bêtes enfermées, au régime alimentaire modifié pour produire au maximum, donneront lait puis viande de piètre qualité. Pour les nourrir artificiellement, au lieu des pâtures favorables à leur bien-être et au bon équilibre général, il faudra des aliments importés ou poussant chez nous avec engrais chimiques et pesticides.

Le méthaniseur, prétendument agricole malgré sa taille, sera exempté des normes de sécurité industrielle : tant pis pour les accidents ! Il recevra des entrants multiples, récoltés dans un rayon de 110 km. Il faudra 2700 hectares pour épandre les 40 000 tonnes annuelles de boues résiduelles. Les épandre, c’est risquer un air vicié, des cultures impropres à la consommation, des infiltrations dans les nappes phréatiques. En Baie de Somme, on peut craindre des algues vertes, comme en Bretagne. Les véhicules lents, lourds, boueux dans la circulation déjà dense, multiplieront les risques d'accidents. Certains épandages étant à 40 km, le bilan carbone (absent du projet !) est certainement défavorable.

Cette étable industrielle va accélérer la disparition des exploitations actuelles. M. Ramery, en rachetant les terres, empêche les jeunes agriculteurs de s’installer. C’est une course effrénée à la productivité intensive, à des fins purement financières, au profit du seul promoteur. Et c’est avec des subventions publiques que M. Ramery (soutenu par des amis influents) prétend s’installer, alors que la population le refuse !

On n’a pas le droit d'entreprendre n'importe où, n'importe comment, et à n'importe quel prix ! Chacun souhaite un avenir plus respectueux de la Nature et des hommes. La décision d’autoriser ce projet est entre les mains du Préfet de la Somme. L’association Novissen a été créée pour s’opposer. Renseignez-vous sur www.novissen.com Adhérez si possible. Une pétition massive lui viendrait en aide !
http://www.avaaz.org/fr/petition/Interdire_la_creation_de_la_plus_grande_fermeusine_de_France//?tta

------------

vachusine_non-080112-copie.jpgL'association NOVISSEN a été créée le 17 novembre 2011.
Son site s'étoffe progressivement. Ne manquez pas d'y revenir régulièrement !
Vous y trouverez les documents les plus demandés.
Si vous désirez les contacter, écrivez à : novissen@free.fr
ou à notre leur adresse postale : 385 rue du Levant 80132 Drucat
novissen@free.fr

***

banniere-1000-vaches.png

Partager cet article

Repost 0
Published by Ludo Fai
commenter cet article

commentaires

baby shower games 15/07/2014 14:33

Yeah, there should be state-of-the-arts farms in the locality. And it is necessary these days for the well fare of these poor animals and also for the goodness of the people. This helps to decrease the disease rate and increase the productivity.